• Les Essais : le goût du bonheur ou comment apprendre à vivre.

     Montaigne : Le goût du bonheur ou comment apprendre à vivre

                                              

                                                                                           

     

    Pourquoi étudier Les Essais au lycée? Première réponse : parce que c'est au programme, et c'est déjà une réponse acceptable. Deuxième réponse : en vérité, c'est parce que j'aime Montaigne. Ce fut l'une des rencontres les plus marquantes et les plus bénéfiques de mes études littéraires. Comment résumer, transmettre de façon concentrée tout ce que j'ai pu glaner au cours de mes lectures, et qui me laissait, à chaque fois, un goût de douce sérénité, de plénitude et, curieusement, de sécurité? Peut-être me suis-je sentie rassurée quand, à votre âge, je découvrais qu'il pouvait exister des êtres humains si sages, justes, bienveillants, libres, sans préjugés ni aucune limite dans la réflexion. Mais surtout, comment vous donner l'envie de le lire par vous-même? Peut-être en vous disant que, si la lecture vous en semble un peu "ardue", (à cause d'une langue qui, même modernisée, est encore éloignée de la vôtre), vous y prélèverez des germes qui resteront en vous et qui, un jour, au cours de votre vie d'adulte, fleuriront et vous aideront à comprendre, à supporter, à combattre ou à admettre des événements qui surgiront dans votre existence. 

        Le refus des vérités établies : Montaigne, c'est d'abord un esprit libre, qui , par son expérience personnelle et sa solide formation humaniste, comprend très rapidement avec une incroyable acuité qu'il n'existe pas de vérité établie ou universelle, que le monde est instable ( époque violente des guerres civiles), que les croyances, les coutumes sont multiples et relatives ( confrontation avec le Nouveau Monde). Il en tire une sagesse basée sur la volonté de comprendre, de ne pas juger à la seule mesure de sa propre opinion, et qui conduit à un esprit de tolérance. Les Essais, genre qu'il a inventé, sont le reflet de cette pensée toujours ouverte qui n'hésite pas à revenir sur ce qui a déjà été écrit, parce que la réflexion a été poussée plus loin, ou parce que de nouveaux éléments ( lectures, rencontres, discussions...) sont venus l'alimenter. Comme Montaigne le dit lui-même, son ouvrage progresse  "par sauts et gambades", selon son humeur ou le sujet qui occupe son esprit à un moment donné.

       Chaque homme porte en lui la forme entière de l'humaine condition : Montaigne analyse de la façon la plus naturelle possible, en toute sincérité, qui il est, ce qu'il éprouve, ce qu'il ressent, ce qui l'indigne. Mais alors même qu'il souligne sa singularité, il ne peut qu'insister sur la marque de toute condition humaine qui est en lui. . Chaque être humain est à la fois un être unique et en même temps un être semblable à tous les autres humains . Par conséquent, Les Essais deviennent un livre où chaque lecteur peut se découvrir et se comprendre. D'où cette idée de petits germes que nous gardons en nous et qui nous aident à grandir dans tous les sens du terme.

       L'amour de la vie et le goût du bonheur. Enfin, Montaigne est sans doute le premier auteur à m'avoir appris qu'il faut aimer la vie, prendre conscience du monde qui nous entoure, vivre pleinement chaque minute qui passe, savoir être heureux. Puisse-t-il vous procurer la même joie, le même bonheur.

       Un article consacré à Montaigne, qui nous le dévoile sous différentes facettes et tente de nous expliquer son immense et surprenant succès international : Pourquoi Montaigne nous obsède-t-il autant?

    http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20140822.OBS6952/pourquoi-montaigne-nous-obsede-t-il-autant.html

     

     

    Accueil

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :