• Le Mythe de Sisyphe- Camus

    "Ô mon âme, n'aspire pas à la vie immortelle mais épouse le champ du possible."

                                                                                                                                     Pindare

    Oeuvre surprenante et géniale d'un jeune vieillard de trente ans, délivrant une sagesse d'ancêtre dans la bouche d'un jeune homme.

    " - Chez Camus, il y a le talent, la gravité, la profondeur, l'humanité, si bien qu'en vérité, sincèrement, je tiendrais davantage à ce que mes enfants lisent Le Mythe de Sisyphe, plutôt que le Journal du séducteur ou le Traité du désespoir.

    - Même La critique de la raison pure ?

    - surtout La critique de la raison pure. Camus n'est pas Aristote, Camus n'est pas Kant. (...) Mais au fond, que mes trois garçons lisent ou pas un jour La critique de la raison pure ou L'éthique à nicomade, ce n'est pas du tout un problème. On peut très bien vivre , être un homme formidable, sans avoir lu La Critique...ou L'éthique à nicomade. S'ils ne lisaient jamais Le Mythe de Sisyphe, j'en serais peiné, blessé, un peu inquiet pour eux..."

                                                                                                                                               André Comte-Sponville

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique