• La dramaturgie

     Paroles de Metteur en scène.

     "Chez Marivaux, l'amour est toujours surprise, épreuve et déguisement. Son surgissement fait théâtre et son aveu est attendu. Ici il s'agit bien, dans un microcosme social magistralement évoqué, du long combat que mène, contre elle-même et les convenances factices, Araminte, jeune et riche veuve, pour accepter l’amour de Dorante, amant désargenté. Pour tisser les fils de cet ingénieux complot du cœur et faire avancer sa comédie, Marivaux, cette fois, s’est donné un double: Dubois, valet zélé et retors à la fois ; il est l’artisan généreux d’une mécanique implacable qui finira par faire triompher l’amour et la liberté en réunissant deux êtres dans un instant de radieuse sincérité."
    Didier Bezace

       « C'est comme si le langage amoureux avait besoin d'être chargé, comme une batterie. Dire "J'aime", sans plus, c'est sans effet, c'est plat, cela ne donne rien. On ne peut pas dire l'amour si on est forcé de dire "J'aime". Faire reposer tout le poids de ce qu'on veut dire sur deux ou trois mots, ce serait comme vouloir réduire tous les sentiments à une formule trop courte qui ne peut pas les contenir sans que ça déborde de partout. C'est ce débordement qu'il faut rendre sensible, c'est pour cela que la déclaration doit être longtemps retenue, pour que la force de la parole s'accumule derrière le barrage. C'est une étape initiatique qu'il faut s'imposer, une épreuve du silence (…). Le non-dit crée une tension, une attirance, une obsession. »

     

       « On pourrait croire que si l'activité est tout entière du côté de Dubois, cela pourrait donner à Araminte un côté passif. Je ne crois pas. Une partie du travail va justement être d'explorer comment elle "ré-agit" sans se laisser tout bonnement manipuler. Elle découvre, tout en hésitant, qu'elle aussi veut voir comment l'homme tombe, devant elle et pour elle. Dubois avait bien anticipé cet aspect-là, quand il lui dit à la fin de l'acte I : "Il a un respect, une adoration, une humilité pour vous, qui n'est pas concevable"… L'humilité ajoute une touche très concrète et assez troublante. Est-ce qu'il n'y a pas une certaine cruauté chez Araminte ? Elle trouve du plaisir à dominer Dorante, à lui imposer sa propre stratégie. Elle n'hésite pas à le faire souffrir pour lui extorquer sa déclaration. Ce qu'elle veut, c'est amener son amant à l'humiliation de la sincérité. En fin de compte, c'est elle qui va tenir tous les fils… Elle est "transparente-opaque". Je sens chez elle quelque chose d'absolument exposé et totalement mystérieux, mais il faudra le voir pour vraiment le croire, et il n'y a qu'Isabelle Huppert qui puisse nous le montrer ! »

    Luc Bondy

    Mise en scène de Didier Bezace, Théâtre de la Commune d'Aubervilliers , 2010 :

    https://www.youtube.com/watch?v=kUfM6FzSP0s

    Mise en scène de Jean-Louis Thamin au Théâtre Silvia Monfort, à Paris, 2005 :

    https://www.youtube.com/watch?v=0B74tIuhw0k

    Mise en scène de Jean Piat- Comédie Française, 1971 :

    https://www.youtube.com/watch?v=FRv4t108PX8

    Mise en scène de  Luc Bondy, Théâtre de l'Odéon, 2014 :

    https://www.youtube.com/watch?v=18r9X1W7BlY

    A- Etude de la mis en scène de Didier Bezace,  projetée en classe : 

    ( Le" timing "des différents moments à étudier est indiqué entre parenthèses afin que vous puissiez vous repérer dans l'enregistrement.)

    I- La scénographie:

           1.  Le décor :

    • l'escalier : (1'13/ 1'28/ 2'02'10 ) Quand le spectacle commence, le spectateur se trouve face à un gigantesque escalier en pierre, aux montants en fer forgé qui ne mène nulle part et se noie dans l'obscurité du fond du plateau : comment peut-on interpréter ce choix? A la fin de la pièce, il réapparaît orienté côté cour : quel sens peut-on donner à ce décor, à ce moment du dénouement?
    • Le dispositif scénique comprend aussi l'utilisation d'un rideau noir, léger comme de la soie ( selon l'éclairage, il peut devenir totalement transparent) : quelle est son utilité? (1'50 / 4'23/ 1'27'00 /2'02'00)
    • Que voit-on représenté dans le "lointain" ( désigne le fond de la scène, en opposition à l'avant-scène)? (6'40/ 10'40 / 43'03 )
    • Le décor comprend également deux panneaux qui descendent des cintres : décrivez-les. Quelle  est  leur fonction? (6'50 / 7'25 / 1'04'00 / 1'26'00 / 1'55'25 / 1'58'15)
    • Enfin, dernier élément de cette scénographie : une double trappe à l'avant-scène, au centre ; qui l'utilise? Quelle dimension donne-t-elle au personnage? (1'27'33)
    • Ce décor vous semble-t-il réaliste? Pourquoi? Quels sont, selon vous, les effets recherchés par le metteur en scène?

    Cherchez des renseignements sur Watteau : pourquoi le metteur en scène fait-il référence à ce peintre?

    La dramaturgie

                        La dramaturgie  La dramaturgie

             Watteau                                                            Fêtes galantes                                                 La proposition indélicate 

     2.   L'univers sonore :

    • A quels moments une bande-son musicale se fait-elle entendre?  Que peut-elle traduire? ( 5'55 /1'26'49 / 2'05'40)
    • Le bruitage : il permet de rythmer la journée ; de quelle façon? (7'16/ 1'03'05/ 1'47'00)

       3.   Les costumes :

    • Comment les personnages sont-ils vêtus? Coiffés? 
    • Les costumes ont-ils une fonction référentielle? Esthétique? Dramatique? Nous apprennent-ils quelque chose sur les personnages?
    • Que peut-on dire du changement de costume d'Arlequin à la fin de la pièce?

    II-   Le Jeu des acteurs :

    • Dubois : Comment le comédien Pierre Arditi met-il en valeur les qualités de metteur en scène, de stratège et de conspirateur de Dubois?
    • Araminte : Par quel jeu l'actrice  Anouk Grinberg laisse-t-elle transparaître les émotions cachées ou retenues d'Araminte?
    • Dorante : le comédien Robert Plagnol incarne-t-il le personnage tel que vous vous l'imaginiez à la lecture?
    • Marton :Quelle personnalité Marie Vialle offre-t-elle à Marton? Vous paraît-elle sympathique, attachante, superficielle?
    • Arlequin ; le comédien réussit-il à en faire le bouffon traditionnel de la Commedia dell'Arte?

     

    B- Comparaison de Mises en scène :

    I- Mise en scène de Jean Piat à la Comédie Française :

    • Comparez le décor avec celui de la mise en scène précédente : quelle est la différence? Lequel vous semble le mieux adapté à la représentation de cette pièce?
    • Les personnages principaux sont-ils joués de la même façon?
    • Le choix des acteurs vous semble-t-il pertinent? Pourquoi?

    II- Mise en scène de Jean-Louis Thamin au théâtre Silvia Monfort :

    • Le personnage de Dorante vous semble-t-il proche de celui incarné par Robert Plagnol, dans la mise en scène de Bezace?
    • Lequel des deux semble le plus "épris", le plus "amoureux"?
    • Quelle différence faites-vous entre les deux Madame Argante?
    • Araminte correspond-elle plus à vos attentes? Pour quelle(s) raison(s)?
    • Le décor vous séduit-il? Quel effet produit-il?

    III- Mise en scène de Luc Bondy au théâtre de l'Odéon:

    • Observez le décor : Que représente-t-il?  Vous paraît-il réaliste?
    • Identifiez les meubles, accessoires...Que perçoit-on dans le lointain? Quelle peut-être la signification de ces objets?
    • A votre avis, pourquoi les chaises sont-elles disparates?
    • Comment Dorante et Araminte sont-ils vêtus? A quelle époque ces costumes appartiennent-ils?
    • Commentez le jeu d'Isabelle Huppert dans le rôle d'Araminte : quelle image construit-elle de son personnage?

    La dramaturgie

          La dramaturgie       La dramaturgie       La dramaturgie

     

    Conclusion :

    • Quelle mise en scène vous semble la plus fidèle au texte de Marivaux?
    • Laquelle vous semble la plus "intéressante", donnant à voir plus, offrant des pistes différentes?
    • Laquelle préférez-vous? Pourquoi?
    • D'après-vous, un metteur en scène doit-il rester le plus fidèle possible à l'auteur ou doit-il proposer une interprétation personnelle?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :