• Exercice sur Le Romantisme

    Exercice 5 : Le Romantisme

    Le mouvement romantique est fort éloigné de l'image populaire que son nom suscite lorsqu'on le prononce : non, le romantisme, ce n'est pas un coucher de soleil sur un horizon bleuté accompagné du murmure des vagues et du bruissement du vent. Ce n'est pas un serment d'amour sous les étoiles bercé par le roucoulement de deux tourtereaux. Le romantisme est bien différent des rêves subjugués de la jeune Emma Bovary, bien différent des images d’Épinal.  Alors, qu'est-ce que le romantisme? Après avoir regardé les vidéos ci-dessous, répondez à ce QCM.

    QCM  :

          - Une seule réponse :

        1. Construit sur l'adjectif "romantique", le mot "romantisme" désigne à l'origine :

    a) l' amateur de romances

    b) des écrits dont le sujet est l'amour

    c) les émotions des lecteurs de roman

        2. Il désigne par la suite un mouvement artistique et culturel :

    a) français

    b) européen

    c) mondial

         3. Il est né tout d'abord :

    a) en Angleterre et en Allemagne

    b) en Angleterre et en France

    c) en France et en Allemagne

          4. On peut le situer :

    a) dans la première moitié du XIXe siècle

    b) au XVIIIe siècle

    c) dans la seconde moitié du XIXe siècle

          5. Les précurseurs français de ce mouvement sont :

    a) Flaubert et Stendhal

    b) Rousseau et Madame de Staël

    c) Victor Hugo et Baudelaire

          6. Il repose sur des textes théoriques comme : 

    a) La Préface de Cromwell, de Victor Hugo et Racine et Shakespeare, de Stendhal

    b) La Préface de Pierre et Jean, de Maupassant, et Le Roman expérimental de Zola

    c) La Préface des Rougon-Macquart, de Zola et De l'Allemagne, de Madame de Staël

          7. Il correspond à un malaise dans la société, un désenchantement existentiel que l'on va appeler  : 

    a) le vague à l'âme

    b) le mal de vivre

    c) le mal du siècle

          8. Ce malaise est principalement dû à :

    a) une crise économique profonde

    b) une profonde désillusion après les idéaux révolutionnaires et l'épopée napoléonienne

    c) la déception du régime républicain

          9. Il se développe :

    a) principalement en musique et en poésie

    b) en poésie et en peinture

    c) dans tous les arts et tous les genres : musique, peinture, roman, théâtre et poésie

          10. Les romantiques revendiquent avant toute autre chose :

    a) la liberté dans l'Art

    b) le respect de nouvelles règles

    c) un Art inutile, qui ne privilégie que la beauté

     

    - Choix multiple : plusieurs réponses possibles :

        11.  Ce mouvement s'oppose :

    a) aux règles prônées par les classiques

    b) à la séparation des genres

    c) au règne de la raison et de l'argent

        12.  Il revendique :

    a) le "moi" comme valeur absolue, basé sur un goût prononcé pour l'introspection

    b) la quête d'un idéal de beauté, de liberté, d'absolu.

    c)  un rôle scientifique de la littérature en tant que témoignage d'une époque

    d) un art libre de toute convention

        13.  Ses thèmes privilégiés sont :

    a) l'argent et la réussite sociale

    b) un monde de paix et de culture

    c)  mélancolie, ennui, inquiétude, goût de la solitude

    d) la nostalgie du passé

    d) les grandes passions, interdites ou impossibles

    e) la nature

    d) le rêve, le voyage

    e) l'inspiration médiévale, le "gothique" qui conduit au fantastique.

    f)  l'influence du milieu social sur l'individu

         14. Au théâtre, les dramaturges :

    a) préconisent une synthèse de la tragédie et de la comédie

    b) réclament que le théâtre représente la réalité dans sa totalité, associant beauté et laideur, sublime et grotesque.

    c) refusent les unités de temps et de lieu qui entravent le fonctionnement de la vraisemblance.

    d) donnent un rôle essentiel aux accessoires. 

    e) mettent en scène des personnages dérisoires qui s'affrontent à l'absurdité de la condition humaine.

         15.  La nature occupe une place particulière en tant que :

    a) miroir de l'âme

    b) lieu de communion entre Dieu et les hommes

    c) confidente

    d) image de la passion et de l'infini

      16. Le rejet d'une société réactionnaire (retour de la monarchie avec la Restauration, échec de la révolution de 1830 sous Louis-Philippe) conduit les auteurs romantiques à chercher des solutions ou une échappatoire dans :

    a)  le vin et les drogues

    b) l'exotisme

    c) l'engagement politique

    d) une littérature d'idée et de contestation

    e) un univers fantastique, macabre ; l'occultisme ou l'onirisme

            17.  Les principaux auteurs romantiques sont :

    a) Ronsard

    b) Flaubert

    c) Victor Hugo

    d) Lamartine

    e) Rousseau

    f) Musset

    g) Stendhal

    h) Chateaubriand

    i) Vigny

           18. Le héros romantique est avant tout:

    a) un personnage tourmenté par une angoisse existentielle découlant de l'écart entre la réalité et l'idéal

    b) un personnage en quête d'idéal, d'absolu

    c) un personnage passionné, incompris, amoureux, épris de justice et de liberté

    d) un héros ambitieux à la conquête du monde

    e) un personnage  habité par ses instincts et dominé par ses pulsions

    f) un personnage banal, confronté aux turpitudes d'une existence médiocre et soumis au poids de la société

    g) un marginal, un exclu de la société

           19. L'écriture romantique se caractérise par :

    a) un registre lyrique propre à traduire les émotions et les élans de l'âme

    b) une écriture sobre, claire, concise

    c) de nombreuses figures d'insistance et des formes exclamatives qui permettent d'exprimer l'intensité du sentiment amoureux ou la profondeur du désarroi et de la mélancolie

    d) le recours au vers libre accompagné d'une recherche sur la musicalité

    e) le culte du beau inutile, de l'Art pour l'Art

     

     

      Correction

          - Une seule réponse : La réponse correcte est en bleu

        1. Construit sur l'adjectif "romantique", le mot "romantisme" désigne à l'origine :

    a) l' amateur de romances

    b) des écrits dont le sujet est l'amour

    c) les émotions des lecteurs de roman

        2. Il désigne par la suite un mouvement artistique et culturel :

    a) français

    b) européen

    c) mondial

         3. Il est né tout d'abord :

    a)  en Angleterre et en Allemagne : en effet, ce sont des poètes anglais comme Keats ou Shelley, et en Allemagne le prolifique écrivain Goethe, qui vont les premiers, à la fin du XVIIIe siècle, développer dans leurs écrits une sensibilité romantique. La publication en 1774 de son roman épistolaire Les Souffrances du jeune Werther ( qui fait partie du mouvement allemand Sturm und Drang (Tempête et Élan) , précurseur du romantisme)  rendra Goethe célèbre dans son pays puis dans toute l'Europe. Cette oeuvre provoquera également une vague de suicides en Allemagne.

    b) en Angleterre et en France

    c) en France et en Allemagne

          4. On peut le situer :

    a) dans la première moitié du XIXe siècle : certains manuels ou critiques avancent des dates plus précises, allant de 1830 à 1850, mais, en réalité , il est difficile d'enfermer un mouvement qui touche tous les arts dans une tranche temporelle si rigoureuse. Chateaubriand publie son roman Atala en 1801, à la naissance du XIXe siècle. Et si le réalisme se développe très rapidement  dès les années 40-50, le romantisme continuera à influencer la littérature beaucoup plus tardivement , notamment dans son courant fantastique.

    b) au XVIIIe siècle

    c) dans la seconde moitié du XIXe siècle

          5. Les précurseurs français de ce mouvement sont :

    a) Flaubert et Stendhal

    b) Rousseau et Madame de Staël : Avec son roman épistolaire Julie ou La Nouvelle Héloïse, Rousseau introduit dans le genre romanesque une sensibilité romantique par sa façon d'évoquer l'amour et la nature. Madame de Staël publie ce qui est considéré comme le premier essai de littérature comparée : De L'Allemagne . Elle y jette les bases du romantisme français, en conseillant à ses compatriotes de s'inspirer de leurs voisins qui ont trouvé une nouvelle inspiration, un style tout neuf, en laissant libre cours aux émotions et à la passion.

    c) Victor Hugo et Baudelaire

          6. Il repose sur des textes théoriques comme : 

    a) La Préface de Cromwell, de Victor Hugo et Racine et Shakespeare, de Stendhal

    b) La Préface de Pierre et Jean, de Maupassant, et Le Roman expérimental de Zola

    c) La Préface des Rougon-Macquart, de Zola et De l'Allemagne, de Madame de Staël

          7. Il correspond à un malaise dans la société, un désenchantement existentiel que l'on va appeler  : 

    a) le vague à l'âme

    b) le mal de vivre

    c) le mal du siècle

          8. Ce malaise est principalement dû à :

    a) une crise économique profonde

    b) une profonde désillusion après les idéaux révolutionnaires et l'épopée napoléonienne

    c) la déception du régime républicain

          9. Il se développe :

    a) principalement en musique et en poésie

    b) en poésie et en peinture

    c) dans tous les arts et tous les genres : musique, peinture, roman, théâtre et poésie

          10. Les romantiques revendiquent avant toute autre chose :

    a) la liberté dans l'Art

    b) le respect de nouvelles règles ( surtout pas ! L'énoncé de règles au théâtre et en poésie correspond au classicisme)

    c) un Art inutile, qui ne privilégie que la beauté ( devise du Parnasse. Pour les romantiques, au contraire, l'art est utile et remplit de multiples fonctions : introspection, lyrisme, engagement politique, évasion, lien entre Dieu et les hommes...)

     

    - Choix multiple : plusieurs réponses possibles :

        11.  Ce mouvement s'oppose :

    a) aux règles prônées par les classiques

    b) à la séparation des genres

    c) au règne de la raison et de l'argent

        12.  Il revendique :

    a) le "moi" comme valeur absolue, basé sur un goût prononcé pour l'introspection

    b) la quête d'un idéal de beauté, de liberté, d'absolu.

    c)  un rôle scientifique de la littérature en tant que témoignage d'une époque (non, il s'agit du Naturalisme)

    d) un art libre de toute convention

        13.  Ses thèmes privilégiés sont :

    a) l'argent et la réussite sociale (réalisme)

    b) un monde de paix et de culture (humanisme)

    c)  mélancolie, ennui, inquiétude, goût de la solitude

    d) la nostalgie du passé

    d) les grandes passions, interdites ou impossibles

    e) la nature

    d) le rêve, le voyage

    e) l'inspiration médiévale, le "gothique" qui conduit au fantastique.

    f)  l'influence du milieu social sur l'individu (réalisme et naturalisme)

         14. Au théâtre, les dramaturges :

    a) préconisent une synthèse de la tragédie et de la comédie

    b) réclament que le théâtre représente la réalité dans sa totalité, associant beauté et laideur, sublime et grotesque.

    c) refusent les unités de temps et de lieu qui entravent le fonctionnement de la vraisemblance.

    d) donnent un rôle essentiel aux accessoires. ( théâtre de l'absurde)

    e) mettent en scène des personnages dérisoires qui s'affrontent à l'absurdité de la condition humaine. (théâtre de l'absurde)

         15.  La nature occupe une place particulière en tant que :

    a) miroir de l'âme

    b) lieu de communion entre Dieu et les hommes

    c) confidente

    d) image de la passion et de l'infini

      16. Le rejet d'une société réactionnaire (retour de la monarchie avec la Restauration, échec de la révolution de 1830 sous Louis-Philippe) conduit les auteurs romantiques à chercher des solutions ou une échappatoire dans :

    a)  le vin et les drogues (certains poètes symbolistes)

    b) l'exotisme

    c) l'engagement politique 

    d) une littérature d'idée et de contestation (Les Lumières)

    e) un univers fantastique, macabre ; l'occultisme ou l'onirisme

            17.  Les principaux auteurs romantiques sont :

    a) Ronsard

    b) Flaubert

    c) Victor Hugo

    d) Lamartine

    e) Rousseau : pré-romantique

    f) Musset

    g) Stendhal

    h) Chateaubriand

    i) Vigny

           18. Le héros romantique est avant tout:

    a) un personnage tourmenté par une angoisse existentielle découlant de l'écart entre la réalité et l'idéal

    b) un personnage en quête d'idéal, d'absolu

    c) un personnage passionné, incompris, amoureux, épris de justice et de liberté

    d) un héros ambitieux à la conquête du monde:  héros réaliste

    e) un personnage  habité par ses instincts et dominé par ses pulsions : héros d’œuvres naturalistes

    f) un personnage banal, confronté aux turpitudes d'une existence médiocre et soumis au poids de la société : anti-héros réaliste

    g) un marginal, un exclu de la société

           19. L'écriture romantique se caractérise par :

    a) un registre lyrique propre à traduire les émotions et les élans de l'âme

    b) une écriture sobre, claire, concise :classicisme

    c) de nombreuses figures d'insistance et des formes exclamatives qui permettent d'exprimer l'intensité du sentiment amoureux ou la profondeur du désarroi et de la mélancolie

    d) le recours au vers libre accompagné d'une recherche sur la musicalité : symbolisme

    e) le culte du beau inutile, de l'Art pour l'Art : Le Parnasse

     

     


  • Commentaires

    1
    coco
    Jeudi 24 Mai 2018 à 18:47

    c'est bien, pas mal de questions interessante.

    Après, j'aurais aimé avoir affaire à un commentaire littéraire en exemple avec analyse d'un poème romantique...

    Mais sinon ça va.

    2
    Mansour
    Samedi 30 Novembre 2019 à 22:38
    C'est bien il y'a des questions importantes
    3
    Mansour
    Samedi 30 Novembre 2019 à 22:39
    C'est bien il y'a des questions importantes
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :