• Biographie

    Biographie

    Jean Racine- tragédien: 1639/1699

    Enfance et formation:

    • Orphelin, élevé par les jansénistes de Port-Royal ( vision pessimiste de l'homme. Dieu n'accorde sa grâce qu'à quelques élus. Phèdre, par exemple, n'en fait pas partie).
    • Education pieuse. Ses professeurs lui transmettent l'amour de la langue et de la littérature grecques, mais ils condamnent fortement le théâtre pour être "immoral".
    • Mais Racine se passionne pour le théâtre et s'éloigne de ses anciens maîtres.

    Sa carrière et son oeuvre :

    • De 1667 à 1677, Racine écrit 7  tragédies considérées comme des chefs d'oeuvre et qui font sa renommée ;  il est l'auteur d'une seule comédie, Les Plaideurs (1668).
    • A 38 ans, il abandonne sa carrière de dramaturge pour épouser une jeune fille de 25 ans qui lui donne 7 enfants.
    • Il devient historien  officiel du roi et se voit comblé de richesses et d'honneurs.
    • A la demande de Madame de Maintenon, il reprend provisoirement la plume pour écrire deux tragédies aux sujets bibliques, destinées aux pensionnaires de Saint-Cyr : Esther (1689) et Athalie (1691)
    • A la fin de sa vie, il se rapproche de ses anciens maîtres persécutés par le pouvoir royal et demande à être enterré à Port-Royal.

     

    Présentation de Britannicus :

    - Tragédie en 5 actes et en alexandrins, créée au théâtre de l’hôtel de Bourgogne à Paris, le 13 décembre 1669.

    - En 1669, Jean Racine a trente ans ; depuis le triomphe d’Andromaque, il jouit d’une notoriété grandissante auprès du public parisien comme de l’estime du roi Louis XIV. Avec Britannicus, il quitte la mythologie grecque pour explorer un domaine jusque-là « chasse gardée » cornélienne : l’histoire romaine, très en vogue depuis la Renaissance.

    - La première de Britannicus à l’Hôtel de Bourgogne est le plus grave échec de toute sa carrière : les rivalités et les rumeurs ayant fait leur office, la salle est quasiment déserte, et les rares spectateurs sont des auteurs concurrents et peu amicaux. Corneille s’est offert une loge pour savourer l’échec de son rival. C’est pourtant la pièce la plus travaillée de Racine et, par la suite les spectateurs ne s’y tromperont pas. 

    - Le titre : nom du fils légitime de l’empereur Claude et de Messaline, Britannicus . Héritier présomptif de l’Empire, il a été écarté du pouvoir par Agrippine, deuxième épouse de Claude, au profit de Néron, fils que celle-ci a eu d’un premier lit et que l’empereur a adopté. L’action est toute entière consacrée à la rivalité politique et amoureuse des deux « frères ennemis ». Elle construit également le portrait de l’empereur Néron, « un monstre naissant ».

    - Chez Corneille, le héros est grandit par le combat vainqueur qu’il mène contre ses passions. Chez Racine, ce combat est perdu d’avance : le héros est la victime tragique de la passion qui le domine (cf. Racine vs Corneille, dans le diaporama « le siècle d’or du théâtre ». Chez Racine, le destin est toujours représenté de façon à la fois externe et interne au personnage : le poids d’un tyran, d’un pouvoir supérieur, et l’aliénation à une passion. 

    cf Racine VS Corneille  :

    - Diaporama : le théâtre au siècle d'or

    - vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=GZsUmTiZAEw

     

    Présentation de Phèdre :

    • Dernière tragédie de Racine inspirée de l'Antiquité, après les succès d'Andromaque et d'Iphigénie.
    • Considérée par l'auteur lui-même comme son chef d'oeuvre.
    • Pièce inspirée d'Euripide, auteur grec. Sénèque en fera lui-même une oeuvre théâtrale à l'époque de la Rome de Néron ( 1er siècle avant J.-C.)

    Sujet : Phèdre, épouse du roi Thésée, s'éprend de son beau-fils Hippolyte. Alors que son époux est considéré mort, disparu en mer, elle avoue sa passion au jeune homme. Au retour inespéré de son époux, prise au piège et de peur d'être   dénoncée, elle accepte la proposition d'Oenone d'accuser Hippolyte d'avoir voulu la séduire.

    Racine, influencé par la vision janséniste du monde, dira de son héroïne qu'elle n'est ni tout à fait coupable, ni tout à fait innocente.

    Biographie

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :